Qu’est-ce que j’aurais aimé lire ce livre à quinze ans! Non qu’il soit impossible de l’apprécier à trente-trois ans, bien au contraire… Mais je pense que j’aurais adoré retrouver des échos de mon mal-être adolescent dans ce que vit Lucy. Même si mon adolescence était beaucoup moins tumultueuse que la sienne. Vous me direz que Pete Fromm est un homme de soixante ans qui n’ a pas vécu la puberté des jeunes filles et toutes les transformations que ça entend: poitrine qui explose, fesses qui poussent d’un coup, courbes qui apparaissent là où elles étaient absentes la veille, tout ça éveillant des étincelles qu’on avait jamais remarqué auparavant dans les yeux des garçons. Pourtant Pete Fromm s’en tire haut la main et dépeint une héroïne plus que crédible.

Le pitch.

Lucy est une jeune fille en fleur. En quête d’érotisme et d’expérience. A quatorze ans, elle a les cheveux rasés à la tondeuse par un père moitié tyran moitié copain et qui désirait un petit mec plus q’une fille à fleur de peau. Mais à quatorze ans, Lucy commence à avoir des seins, des courbes et à attirer le regard enamouré des garçons. Entre autres, celui de Kenny, son meilleur ami. Ils vont passer de partenaires d’aire de jeux à partenaires de jeux d’un tout autre genre, si vous voyez ce que je veux dire. À partir de là, Lucy va se lancer à fond dans l’apprentissage de l’amour, du sexe et des sentiments.

Pendant que Lucy explore et grandit, le coupe formé par ses parents se liquéfie. Sa mère fait le mur et ramène différents “oncles” à la maison pendant que son père, bûcheron parti à l’aventure on ne sait où, baratine sur son absence et s’enlise dans des mensonges. La dislocation du mariage de ses parents est une première claque pour Lucy. L’amour n’est pas ce qu’elle croyait. Et si le sexe était la solution?

Ode à la jeunesse, Lucy est un magnifique roman d’apprentissage rock’n’roll. Lucy vit sa jeunesse à fond, aime à toute allure, sans se retourner et tant pis si elle blesse les autres, ce qui ne l’a pas tuée, l’a rendue plus forte.

Publié par Hélène

Lectrice avant tout #mercredicestlejourdulivredesenfants #bookstagram

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :